Global Industry 4.0 Conference pose les jalons de l’industrie du futur “Made in Morocco”

Un franc succès pour Global Industry 4.0 Conference à Casablanca

ÉVÉNEMENT– Inauguré par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Économie Verte et Numérique,  Moulay Hafid Elalamy, Global Industry 4.0 Conference, a réuni, le 13 novembre 2019 au Palmeraie Country Club de Bouskoura,  plus 500 professionnels des quatre coins du monde  autour l’industrie 4.0 à travers trois panels mais aussi une keynote et une plénière.

Organisé par Industrie du Maroc magazine, sous l’égide du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique, en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et les différentes fédérations et associations à vocation économique et industrielle, cet événement d’envergure internationale a remporté un franc succès pour sa première édition avec un programme riche et varié autour du thème «L’industrie 4.0 vers un nouveau modèle industriel local et international».

Le programme scientifique de Global Industry 4.0 Conference a été décliné en trois panels. Modéré et introduit par Hanan Hanzaz, Représentante Pays de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), ce panel  a porté sur les challenges de l’industrie marocaine dans un contexte de transformation digitale internationale, sur l’open innovation comme un nouveau concept pour le développement et une opportunité pour les startups ainsi que la Smart Circular economy.

Ce panel inaugural a réuni des intervenants de divers horizons. Il s’agit de Fabrice Gomez, Directeur général de ST Microelectronics, Karim Cheikh, Président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Mohamed Ben Ouda, Directeur général Groupe Palmeraie Developpement, Olivier Stoullig, Chargé principal de politique industrielle, développement de l’industrie et du commerce PITD – Banque africaine de Développement (BAD), Laurent Roussel, Président du Cluster Afrique francophone and Lies Schneider Electric,  Sarah Carroll, Fondatrice de la société de conseil en e-commerce Grow Global / UK et  Zakaria El Moujahid, Directeur de la transformation digitale à l’Agence de Développement du Digital (ADD).

Zakaria El Moujahid a mis l’accent sur la valeur qu’apporte l’industrie 4.0 aux tendances actuelles du développement industriel au Maroc et les meilleurs outils dont dispose le gouvernement marocain, qui permettront de faciliter le développement de l’économie numérique dans le pays.

De son côté,  Fabrice Gomez a mis en avant l’engagement de ST Microelectronics dans la révolution de l’industrie 4.0 et les challenges pour les multinationales présentes au Maroc pour réussir cette transition. Karim Cheikh, lui, a axé son intervention sur  les moyens qui permettent au  Maroc d’utiliser l’industrie 4.0 pour révolutionner ses secteurs de l’aéronautique et de l’aérospatial.

Cependant pour mieux réussir cette révolution, le Maroc est appelé à « développer les outils requis pour se protéger face à la montée grandissante de la cyber-criminalité. Il faut aussi supprimer les tâches sans valeur ajoutée au sein des grands groupes, entreprises et institutions pour accéder à l’excellence escomptée», a relevé Cheikh.

Les travaux du deuxième panel ont réuni, le temps d’une réflexion approfondie sur les atouts, leviers et outils pour l’implémentation de l’industrie 4.0, une panoplie d’experts d’ici et d’ailleurs.   Modéré par Youssef Guerraoui, Président du Centre marocain pour la gouvernance et le management (CMGM),  ce panel a rassemblé Loubna Tricha,  Directeur Général de l’ l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT),  Mohamed Jebbar, Président directeur général BC Skills GROUP,  Nadia TAZI, Vice-présidente  IS/IT Région AMI Pacifique du Groupe Renault,  Chakib Achour, Directeur Marketing et Stratégie HUAWEI, Hicham Zanati Serghini, Directeur général de la Caisse Centrale de Garantie (CCG), Alastair Tempest, CEO of E-commerce Forum Africa (Afrique du Sud) et  Amine Zarouk, Directeur général ALTEN Maroc.

Les panélistes ont soulevé l’importance de la 5G vers la 3e dimension de la 4e révolution industrielle, les technologies immersives dans un marché riche d’opportunités pour les entreprises, les challenges de la formation dans un contexte des nouveaux métiers de l’avenir, le financement et accompagnement pour la PMI et Fes Smart Factory.

Les aspects technologiques de l’industrie 4.0, maintenance 4.0, design industriel, modélisation et 3D ont constitué l’objet du troisième et dernier panel de Global Industry 4.0 Conference.  Modéré par Mustapha Achoubane, Strategist INDUSTRICOM GROUP, ce panel a porté sur la maintenance prédictive, ambassadrice du 4.0, les gains en efficacité et de productivité pour l’entreprise, les formations possibles en maintenance industrielle, l’impression 3D ou la fabrication additive, le bouleversement des habitudes de production mondiales et le design industriel au service de la fabrication additive.

Pour répondre à toutes ces questions, ce panel a réuni  El Mahdi Amazghar, Directeur Business Unit E-Services à Barid Media, Hicham Atmane, Industrial Engineering Director, ST Microelectronics,   Yannick Fourastier, Chief  Executive officier de CODEUROPE (France),  Omar Fergani, Director of strategic business SIEMENS Software (Allemagne) et Mahdi Naim, Fondateur et président de Mahdi Naim Design Lab (France).

Par ailleurs, cet événement a été marqué par une keynote de Zvi Feuer, Vice-président directeur des logiciels d’ingénierie de fabrication de Siemens Digital Industries Software, une unité commerciale de la division Siemens Digital Factory.