Subscribe

Don't miss any update with Africazine.

― Advertisement ―

spot_img

Sungrow underscores its commitment to Africa

Sungrow, the global leading in PV inverters and energy storage system provider, reaffirms its commitment to sustainable development and responsible energy consumption by announcing...
HomeNewsFAUX : Cette image ne montre pas l’acheminement d’un car régie en...

FAUX : Cette image ne montre pas l’acheminement d’un car régie en Côte d’Ivoire en 2024

La photo date de 2016 et représente le dispositif de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine 2016 qui s’est déroulée au Cameroun.

4 min read

1 hour ago

Ce post TikTok prétendant montrer un car régie en train d’être acheminé en Côte d’Ivoire pour la retransmission des matchs de la CAN est FAUX.

La publication datée 22 décembre 2023 lit : « Le Cameroun va assurer la retransmission des matchs de la Can en Côte d’Ivoire. Locataire 1 jour locataire pour toujours. 1 car régie 8 caméras loué au Cameroun à 5 milliards de FCFA en train d’être acheminé vers la Côte d’Ivoire ».

Le post montre un camion régie mobile sur lequel est écrit : « Cameroon Radio Television ».

PesaCheck a vérifié le post et l’a trouvé faux.

Une recherche inversée d’images effectuée par PesaCheck sur Google Lens grâce à des captures d’écran de la vidéo a permis de remonter à la source de l’image. L’image accompagne un article intitulé : « Préparation CAN féminine 2016: La CRTV passe à l’offensive ». La photo porte la légende : « Dispositif pour la CAN 2016 à la CRTV ».

Une autre recherche sur Google Lens a mis en exergue cette image ayant pour auteur Vincent de Paul Atangana et évoquant la CAN 2016 tenue au Cameroun.

Une recherche sur Google avec les mots clés « Location d’un car régie au Cameroun par la Côte d’Ivoire pour la CAN » n’a pas été concluante.

La compétition continentale biennale du ballon rond, la CAN, est programmée entre le 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire.

PesaCheck a examiné un post TikTok prétendant montrer l’acheminement d’un camion régie du Cameroun vers la Côte d’Ivoire pour la retransmission des matchs de la CAN et l’a trouvé FAUX.

Cette publication fait partie d’une série continue de vérifications des faits par PesaCheck, examinant du contenu marqué comme une désinformation potentielle sur Facebook et d’autres plateformes de médias sociaux.

En établissant un partenariat avec Facebook et des plateformes de médias sociaux similaires, les organisations tierces de vérification des faits comme PesaCheck aident à faire le tri entre les faits et la fiction. Nous faisons ceci en donnant au public, un aperçu plus profond et un contexte aux publications qu’il voit dans ses flux de médias sociaux.

Avez-vous repéré ce que vous pensez être une fausse information sur Facebook ? Voici comment vous pouvez le signaler. Et voici plus d’informations sur la méthodologie de PesaCheck pour vérifier les contenus douteux.

Cette vérification de faits a été rédigée par le fact-checker Françoise Dembélé et éditée par Josaphat Finogbé, éditeur d’articles à PesaCheck. Cet article a été approuvé pour publication par la rédactrice en chef à PesaCheck, Doreen Wainainah.

PesaCheck est la première initiative de vérification des faits des finances publiques en Afrique. Il a été cofondé par Catherine Gicheru et Justin Arenstein et est incubé par le plus grand accélérateur de technologies civiques et de journalisme de données du continent: Code for Africa. Il vise à aider le public à séparer la réalité de la fiction dans les déclarations publiques sur les chiffres qui façonnent notre monde, avec un accent particulier sur les déclarations sur les finances publiques qui façonnent la prestation par le gouvernement des services publics liés aux objectifs de développement durable (ODD), tels que les soins de santé, le développement rural et l’accès à l’eau / à l’assainissement. PesaCheck teste également l’exactitude des reportages médiatiques. Pour en savoir plus sur le projet, visitez pesacheck.org.

Envoyez-nous un email
Contactez-nous sur WhatsApp

PesaCheck est une initiative conjointe de Code for Africa, à travers son fonds InnovateAFRICA, avec un soutien de la Deutsche Welle Akademie, en partenariat avec une coalition de médias locaux africains et d’autres organisations civiques de surveillance.