CAMEROUN : la Chine utilise l’énergie solaire pour promouvoir la TV en zone rurale

Des kits de télévision par satellite alimentés à l’énergie solaire ont été installés dans 300 villages Camerounais. Ce don de la République populaire de Chine a été officiellement remis aux autorités camerounaises le 14 novembre 2019. Il s’agit d’une première étape en lien avec le projet d’« Accès à la TV satellite pour dix-mille villages africains ».

« Télévision solaire », c’est ainsi que les populations de Mfou ont surnommé les équipements de télévision par satellite, installés dans leur commune par l’entreprise chinoise « Star Times ». Ce village du Cameroun central, situé à 25 kilomètres au sud de la capitale Yaoundé, a abrité le 14 novembre 2019, la cérémonie officielle de remise de la partie camerounaise du projet d’« Accès à la TV par satellite pour 10 000 villages Africains », porté par le gouvernement de la République populaire de Chine.

Dans le cadre de ce projet, 300 villages camerounais ont bénéficié d’accès à la télévision par satellite, le tout alimenté par une source d’énergie solaire. Chaque village a notamment été équipé de : deux vidéoprojecteurs et d’un téléviseur numérique de 32 pouces pour les espaces publics (hôpitaux, écoles) ; 20 décodeurs et 23 antennes paraboliques. Le volet environnemental de ce projet, prévoit que pour chaque foyer bénéficiaire (20 par village), les équipements sont alimentés par un mini système solaire. D’après les informations recueillies auprès de StarTimes, l’opérateur de télévision numérique qui a été désigné pour la mise en œuvre de ce projet, ce système solaire fait fonctionner le téléviseur de manière autonome pendant toute la journée et jusqu’à six heures après le coucher du soleil.

Un projet implémenté dans 24 autres pays africains

Le projet « Accès à la TV satellite pour 10 000 villages africains » qui nécessite un investissement de 215,87 millions de dollars est un don de la Chine, dans le cadre de la coopération entre la Sino-Afrique. Outre le Cameroun, 24 autres pays bénéficiaires profitent de ce projet sont : le Burundi, le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie, le Madagascar, le Mozambique, la Côte d’Ivoire, le Malawi, l’Ouganda, la Zambie, la RDC, la Guinée, le Ghana, le Sénégal, le Rwanda, le Bénin, l’Érythrée, le Tchad, la République centrafricaine, le Congo-Brazzaville, la Guinée-Bissau, la Namibie et le Gabon.

Sur un continent où, selon la Banque Mondiale, plus de 640 millions d’Africains n’ont pas accès à l’énergie électrique, ce projet permet aux populations des zones rurales d’accéder à un signal numérique offrant près de 400 chaines de télévision pour seulement 2,74 euros, soit 1800 francs CFA par mois (au Cameroun).

Afin d’assurer le maintien des équipements offerts, Star Times a lancé des sessions de formation, destinées à 22 246 techniciens à travers toute l’Afrique. Ces derniers seront chargés d’entretenir sur le long terme les équipements dans les villages bénéficiaires du projet.

Boris Ngounou