Togo : le Parc national de Fazao-Malfakassa, sera bientôt érigé en réserve de Biosphère

0


© DR

Lomé – Le projet d’appui au développement durable des populations autour du Parc national de Fazao-Malfakassa a été lancé le lundi 15 juillet 2019 à Lomé, par le Ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature, le Prof. David Wonou Oladokoun.

Le Parc national de Fazao-Malfakassa situé dans la région centrale est un site touristique pour le Togo. D’une superficie de 192.000 hectares, il est un sanctuaire pour les oiseaux, les primates, les reptiles et de nombreuses espèces végétales réputées pour leur arôme suave.

Pour survivre, les populations riveraines sont parfois obligées d’aller dans le parc pour couper des arbres ou tuer certains animaux pour les commercialiser. Des pratiques qui contribuent à la dégradation du Parc.

C’est donc pour préserver le site que le Ministère de l’environnement, l’Unesco et l’Etat Indien ont décidé de mettre sur pied ce projet dans le but d’apporter une aide à ces populations en leur permettant de développer des activités génératrices de revenus tout en préservant la réserve animale et végétale du Parc.

Concrètement, le projet va consister à former les populations pour une exploitation de la réserve en prenant en compte le principe de restauration et de préservation de l’environnement. Pour le Ministre de l’environnement, Prof. David Wonou Oladokoun, à terme la vision du gouvernement c’est d’arriver à ériger ce parc en réserve de biosphère.

« Un label qui va contribuer à réduire la perte de la biodiversité, améliorer les moyens de subsistance des populations et les conditions économiques et culturelles des communautés », a-t-il ajouté.

Le coordonnateur du projet, Atsri Honam pense que l’initiative vient à point nommé d’autant plus qu’elle permettra de résoudre les principaux problèmes rencontrés que sont la déforestation, la dégradation des sols, la perte de la biodiversité et la baisse des productions agricoles.

Notons que le projet est prévu pour durer 2 ans. Il sera exécuté par l’Unesco grâce à un financement de 600 millions de FCFA octroyé par le gouvernement indien au Togo dans le cadre du partenariat Sud-sud.

Les activités qui seront menées à travers ce projet impacteront environ 350 familles et sortiront   1500 personnes du seuil de la pauvreté grâce à la création des emplois verts.  La finalité de l’initiative est de poser les bases d’une économie florissante pour soutenir le développement durable autour du parc et en faire un modèle de gestion des aires protégées au Togo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.