Revue de presse…L’Assemblée nationale à la Une au Sénégal

0

La réforme constitutionnelle devant permettre, entre autres, la suppression du poste de Premier ministre et qui doit être votée ce samedi par l’Assemblée nationale, ainsi que la polémique sur l’interdiction du voile à l’école privée-catholique Jeanne d’Arc de Dakar, alimentent la presse sénégalaise parue samedi.

« Assemblée-Le projet de loi en plénière aujourd’hui : Prière mortuaire », titre Le Quotidien, rappelant qu’en cas d’adoption, le poste de Premier ministre va disparaître et le président de la République sera maître de tous les pouvoirs.

Toutefois, nos confrères notent que des mouvements citoyens comptent tenter un « 4 mai » comme un 23 juin. « Mais, écrit Le Quotidien, ça risque de finir comme le 19 avril 2018, lors du vote de la loi sur le parrainage ».

« Vote du projet de loi constitutionnelle n°07/2019 : Enterrement sous haute tension », lit-on à la Une de L’Observateur, qui informe que la majorité Benno est prête à porter le Pm sous terre.

Contrairement à Benno, L’Obs note que « le Cos/M23 et cie refusent le deuil de la Primature et décident de perturber la plénière ».

Pour la validation parlementaire du projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre, Sud Quotidien met « l’Assemblée, face à ses responsabilités ! »

En attendant, Vox Populi renseigne que l’Assemblée (est) hors de portée des protestataires » car, en plus de l’Arrêté Ousmane Ngom qui interdit les manifestations au centre-ville, le Préfet de Dakar convoque une « tentative de discrédit d’une institution publique » et les « menaces de troubles à l’ordre public ».

Quoi qu’il en soit, Vox Populi précise que le « sit-in contre la suppression du poste de Pm est maintenu ».

« Suppression du poste de Pm : Jour de vérité (pour l’actuel Premier ministre) Boun Dionne », écrit EnQuête dans sa manchette.

Ce journal consacre sa Une à l’interdiction du voile à Sainte Jeanne d’Arc et note que «la polémique enfle » avec « les parents qui montent au créneau pour dénoncer une mesure discriminatoire » et « le ministre de l’Education, Mamadou Tall qui met le holà et compte faire appliquer la loi ».

Toutes choses qui font dire au Soleil que « l’Etat stoppe Jeanne d’Arc » et rappelle : « Aucun établissement public ou privé ne peut déroger au principe de laïcité de l’éducation au Sénégal ».

Faisant état de fin de polémique, L’Observateur estime que « le ministère de l’Education bénit le voile à l’institution Sainte Jeanne d’Arc ».

Pendant ce temps, Walf Quotidien revient sur l’affaire Khalifa Sall et note que le doyen des juges brise le silence ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.