Promotion du riz en Sierra Leone

0

C’est le souhait émis du ministre de l’Agriculture, de la foresterie, et de la sécurité alimentaire de la Sierra Leone, lors d’une allocution dans le district de Kambia où il a annoncé que chaque district du pays avait la responsabilité de cultiver 1000 hectares de riz. Dès lors, il a ordonné le démarrage de ce processus après avoir mené une étude de faisabilité et des besoins des sites agricoles, nous rapporte The Sierra Leone Telegraph.

« Ce pays a la chance de disposer de suffisamment de terres fertiles et il est très absurde que nous devions utiliser chaque année le montant effarant de $200 millions rien que pour importer notre nourriture de base, le riz, d’autres pays. C’est tout à fait inacceptable et ce gouvernement, dirigé par le président Bio, arrêtera cette importation de riz et en cultivera plus qu’assez pour exporter dans d’autres pays », a annoncé le ministre.

Une déclaration qui fait suite à la signature d’un accord de $ 72,6 millions avec le Fonds international de développement agricole (FIDA), destiné à 34 000 ménages pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à augmenter les revenus des petits exploitants agricoles en modernisant l’agriculture, en augmentant la production, et en développant les marchés pour la période 2019-2021. « Le nouveau projet augmentera la production et améliorera la commercialisation du riz, de l’huile de palme, du cacao et des légumes, contribuant ainsi aux priorités du gouvernement en matière d’autosuffisance en riz », précise le communiqué de la FIDA.

L’agriculture représente un secteur clé de l’économie du pays, qui occupe 62 % de la population active du pays. Parallèlement, la pauvreté touche particulièrement le milieu rural où vivent 59 % de la population.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.