Pétrole au Gabon: Accroître la production et renouveler les réserves, les deux ambitions du pays

0

Depuis la chute des prix du baril en 2014, le Gabon vient de se doter d’un
nouveau code des hydrocarbures et ambitionne de remonter la pente d’un secteur pétrolier
en berne. Il a mis en place un attelage avec un objectif : séduire les
investisseurs.

Selon le BP Statistical Report,
les réserves du Gabon étaient estimées en 1998 à 2,60 milliards de barils
contre 2 milliards en 2018.  Et la
production a chuté de 240 000 barils par jour en 2008 à 194 000 en
2018. Les ressources pétrolières mais aussi la production sont en baisse.

En 2017, Shell a revendu ses
actifs à Assala Energy et Total a cédé les siennes à Perenco. Pour en ajouter
au déguerpissement de ces deux majors, le pays n’a signé aucun contrat
pétrolier ces cinq dernières années.  

Tout l’espoir des autorités pour
renverser cette tendance repose sur le nouveau code pétrolier. Un nouveau code
qui impose une plus grande transparence à même d’attirer les investisseurs.

C’est pour accompagner le nouveau
dispositif, que Noel Mboumba a été nommé en juin dernier, ministre du pétrole
et des hydrocarbures.

Dans une interview qu’il a
accordée à Jeune Afrique, il explique que le nouveau code assouplit la pression
fiscale. ‘’L’impôt sur les sociétés, qui était auparavant de 35% du profit Oil
a été ramené à taux zéro. (…) Par ailleurs, la redevance minière proportionnelle-
la rétribution que les compagnies doivent payer pour le droit d’exploitation-,
passe d’un minimum de 9% à un minimum de 5% pour l’offshore.’’ De plus, la
récupération des couts pétroliers s’est améliorée de 65% à 70% en zone
conventionnelle mais reste à 75% en offshore, et le gré à gré devient une
exception contrairement à la pratique courante.

Pour Noel Mboumba, il y a moins de recettes dans l’immédiat certes, mais à long terme, il se crée une synergie. ‘’Nous cherchons à atteindre 300 00 barils par jour d’ici 2020-2021, soit environ 100 000 barils par jour de plus qu’actuellement’’, ajoute t-il en faisant remarquer que l’ambition du pays est d’accroître la production pétrolière et de renouveler les réserves en relançant l’exportation.  

Comments

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.