Moins de cacao exportés de Côte d’Ivoire et du Ghana mais plus de caoutchouc

Sur le mois d’octobre -premier mois de la campagne 2019/20, les exportations ivoiriennes de fèves de cacao ont augmenté de 2,3% par rapport à octobre 2018, à 34 805 tonnes (t) contre 34 015 t il y a un an, selon les données portuaires provisoires publiées hier. La prépondérance de San Pedro est majeure, avec 28 393 t qui ont quitté ce port contre 6 412 t celui d’Abidjan ; il y a un an, la tendance était la même avec 26 130 t de San Pedro et 7 885 d’Abidjan.

Les ventes à l’international de produits semi-finis du cacao (poudre, beurre, tourteaux) ont chuté de 18%, par rapport à octobre 2018, à 25 945 tonnes (t) contre 31 686 t. A noter que sur ce total, 15 084 t ont été expédiées du port de San Pedro et 10 861 t d’Abidjan alors qu’en octobre 2018, la situation était inversée avec 19 776 t exportées d’Abidjan et 11 910 t de San Pedro.

Au Ghana, les arrivages de fèves dans des sacs scellés et gradés au port de Tema ont été de 208 000 t entre le 1er octobre et le 14 novembre, en baisse de 1% par rapport aux 210 000 t enregistrées sur la même période l’année dernière, selon les statistiques révélées hier par le Cocobod.  

Dans son dernier rapport mensuel de marché, l’Organisation internationale du cacao (ICCO) révise ses estimations mondiales sur la campagne 2018/19 qui s’est achevée le 30 septembre : elle serait légèrement déficitaire, de 21 000 t, alors qu’auparavant  elle avait été annoncée comme légèrement excédentaire, de 18 000 t. Ce changement est dû à une révision à la baisse de 15 000 t de la production mondiale, à 4,834 Mt et à une légère augmentation de 24 000 t des broyages, à 4,807 Mt.  

Des exportations ivoiriennes de caoutchouc en hausse de 17%

Revenons en Côte d’Ivoire sur le segment du caoutchouc naturel où les exportations ont fait un bond de 17%, à 676 715 t contre 579 221 t, entre janvier et octobre. A noter que sur le seul mois d’octobre, ces volumes s’élevaient à 72 995 t dont 49 311 t d’Abidjan et 23 684 t de San Pedro. En octobre 2018, ces volumes pour les deux ports étaient respectivement de 43 536 t et 16 417 t.