Les travaux du nouvel aéroport de Libreville démarrent dans 30 jours

0

Le ministre des Transports et de la Logistique, Justin Ndoundangoye, a annoncé le début des travaux du nouvel aéroport de Libreville qui sera situé à Essassa au PK 28,  dans 30 jours après une séance de travail avec les opérateurs économiques marocains,  ICAD (Innovative Contractors for Advanced Dimensions)  et la  Société Générale des Travaux du Maroc (SGTM).

«Nous allons dans l’air de la modernité. Nous voulons moderniser nos infrastructures aéroportuaires. Et c’est ce que le président de la République appelle de tous ses vœux disant de faire des ports et aéroports des vitrines de notre pays. C’est dans ce sens que nous nous lançons non seulement dans la construction d’un nouvel aéroport, mais que celui-ci soit la vitrine du Gabon», a déclaré le ministre.

Ce nouvel aéroport, qui va s’étendre sur 4500 hectares avec Aéroville, sera construit sur un site qui abritait près de 14 villages et 213 tombes qui sont aujourd’hui déplacés. Après avoir dédommagés les habitants de ces villages avec pour certains la construction de 50 logements et d’autres de l’espèce, le ministre dit être détenteur, à ce jour, des documents de titres de propriété dudit site.

Un partenariat étant tissé avec la Zone économique spéciale du Gabon (GSEZ) pour la protection de l’environnement et un autre pour la ratification des différentes conventions, le ministre des Transports a souligné que l’heure est à la phase de déforestation dont le lancement officiel se fera dans les 30 prochains jours.

Après un appel d’offre pour l’équipement de navigation, de construction de tour de contrôle et d’équipement météorologique, l’entreprise ICAD a procédé, le vendredi 3 mai, à la présentation de ces équipements et des différentes étapes de construction de la tour de contrôle et de la station de sécurité ainsi que de la lutte contre l’incendie. ICAD a promis construire «une très belle tour avec des équipements high tech, des équipements de navigation aérienne, qui peut se faire en 6 mois», a souligné le directeur général de ICAD pour la région Afrique, Edmond Roger Selwan.

La SGTM, chargé de la construction des différentes gares routières et maritimes a assuré le faire dans le respect de la qualité et du délai. «Nous allons même multiplier les efforts pour que les travaux se passent bien et dans les meilleurs conditions», a rassuré le directeur d’exploitation de SGTM, Yassir Yacoubi.

Pour le ministre des Transports, ce projet de construction du nouvel aéroport de Libreville est fondamental pour le développement du pays.

Florine Angue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.