Les premiers chiffres détaillés de MTN Nigeria, révèlent un besoin de fonds de roulement équivalent de près d’un milliard $

0

(Agence Ecofin) – En conformité avec le processus actuel d’ouverture de capital de sa filiale au Nigeria, le groupe de télécommunication sud-africain MTN, a donné de premières indications financières détaillées, relativement à cette dernière. Entre autres informations, il en ressort que cette entreprise a terminé le premier trimestre 2019 sur un besoin de financement complémentaire de court terme (fonds de roulement) de près 350 milliards de nairas (environ 1 milliard $).

Cette situation est imputable à un niveau des actifs de court terme (moins de 12 mois) dont le cash disponible, de seulement 182 milliards de nairas, tandis que les dettes à régler sur la même période s’élèvent à 532,2 milliards de nairas. Avec le processus actuel d’introduction de MTN Nigeria sur la bourse de Lagos, l’état de ses performances sera très rapidement connu des investisseurs.

En attendant, on note déjà que pour le premier trimestre 2019 s’achevant fin mars dernier, la filiale a connu un endettement net de 77 milliards de nairas, lorsqu’on prend en compte notamment 101 milliards de nairas d’endettement supplémentaires et 24 milliards de nairas de remboursement.

D’un point de vue opérationnel, les performances d’exploitation de la période ont été solides. Le chiffre d’affaires a atteint les 282 milliards de nairas et le bénéfice net est ressorti à 48 milliards de nairas, tiré par un recul considérable des charges de réseau et d’exploitation. Des analystes prédisent déjà que l’arrivée de MTN Nigeria sur la bourse risque de bouleverser l’ordre des choses sur un marché qui est largement dominé par Dangote Cement, la filiale du groupe fondé par le milliardaire nigérian Aliko Dangote.

Idriss Linge

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.