Le Zimbabwe s’engage à restituer 196 millions de dollars dûs aux compagnies aériennes

0

(Agence Ecofin) – 196 millions de dollars américains : c’est la somme totale issue de la vente de billets d’avion, actuellement bloquée au Zimbabwe.

A l’issue de la rencontre du mardi 9 juillet 2019 à Harare entre le président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa et Alexandre du Juniac (photo), Chef de la direction de l’IATA (Association International du Transport Aérien), les deux parties ont convenus de trouver  rapidement « une solution mutuellement acceptable et réalisable » pour le rapatriement des ces fonds qui plombent l’activité des compagnies aériennes.

Cette première rencontre jugée «  très fructueuse et encourageante » par Alexandre du Juniac, sera suivie , « de nouvelles réunions conjointes entre l’IATA et le gouvernement du Zimbabwe pour finaliser immédiatement la définition d’un cadre pour le retour des revenus des compagnies aériennes et pour le mettre en œuvre tout en prévenant l’accumulation de dettes supplémentaires » explique l’IATA.

A l’échelle africaine, c’est plus de 413 millions $ que l’IATA essaie de rapatrier dans cinq pays africains. Outre le Zimbabwe, le Soudan détient 84 millions $, l’Algérie 80 millions, l’Érythrée 73 millions et l’Angola  7 millions.

L’IATA s’est toutefois dite encouragée par les récents efforts consentis par les gouvernements du Nigeria, de l’Egypte et l’Angola. Dans ce dernier pays, l’Association a réussi à libérer plus de 500 millions de dollars l’année dernière.

Pourquoi cette situation ?  C’est qu’en effet, ces pays, pour la plupart des états pétroliers, font face à d’importants défis économiques. Ils ont depuis lors imposé des restrictions sur les sorties de capitaux.

Romuald Ngueyap

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.