La Tunisie maîtrise Madagascar

0

Madagascar 0-3 Ttunisie

Buts : Fontaine (CSC, 52e), Msakni (60e) et Sliti (93e) pour la Tunisie

« Nous avons disputé un match difficile contre le Ghana pendant 120 minutes, puis nous n’avions que deux jours de repos. Nous ferons de notre mieux en dépit de la fatigue. Ce sera un match très compliqué face à une équipe qui joue avec beaucoup d’enthousiasme. » La prudence était de mise du côté d’Alain Giresse avant d’affronter Madagascar ce jeudi soir. Nul doute que c’est la sagesse qui parlait, comme pour éviter d’être la victime des Barea, qui jouaient le tout premier quart de finale continental de leur histoire. Mais Nicolas Dupuis n’était pas dupe, il savait que l’opposition tunisienne allait être de qualité et que ses joueurs, eux aussi fatigués par le tour précédent, allaient devoir créer l’exploit. Ce dernier n’aura finalement pas eu lieu, la faute à des Tunisiens sérieux, disciplinés et appliqués.

Garde à vous

Dans un stade de l’académie militaire du Caire qui laissait deviner le concert bancal donné par les coachs Dupuis et Giresse, les Barea commençaient la rencontre avec une débauche d’énergie caractéristique : beaucoup de déplacements et des jeux en triangle. Si côté tunisien, Chaalaili, Khenissi et Msakni perdent des ballons faciles et tombent comme des mouches, c’est Khazri qui prend les choses en main. Déjà virevoltant lors de son entrée en jeu en huitièmes de finale, le numéro dix tunisien éclaire la Tunisie, qui crée enfin des décalages. À la demi-heure, il allume une première mèche via un coup franc bien travaillé, mais Adrien veille au grain en boxant tout ça sans sourciller. Dans le même temps, comme contre le Ghana, le duo Kechrida-Khenissi se met en marche, mais leur combinaison ne fait cette fois-ci pas mouche.

Sassi la famille

Pour que les planètes s’alignent comme contre les Black Stars, il suffit d’attendre le retour des 22 acteurs. Le tour de passe-passe semble d’abord tourner au fiasco quand le but de Khazri est refusé pour un hors-jeu, mais deux minutes plus tard, Sassi est servi à l’entrée de la surface et décoche une frappe contrée par le postérieur du Champenois Thomas Fontaine (0-1, 52e). Dans la foulée, le coup de massue est définitif quand Khazri et Msakni décident de faire le break comme des grands. Après une frappe du premier, le second est sans pitié pour le gardien Adrien, lâché par une défense encore blessée par le premier coup de bec des aigles de Giresse (0-2, 60e).
Complètement assommé, Madagascar essaye de repartir de l’avant, mais la messe est déjà dite. Le feu follet Carolus profite néanmoins du calme tangible pour continuer à gambader et dribbler, mais ses efforts sont vains et ses tentatives trop imprécises. Les Aigles de Carthage maîtrisent logiquement les vingt-cinq dernières minutes, sans se faire peur comme contre le Ghana ce lundi. La Tunisie inscrit finalement un dernier but dans les dernières secondes grâce à l’entrant Sliti (0-3, 93e) Mais pour aller jouer la finale de cette CAN 2019, Giresse la sagesse devra se jouer cette fois-ci du Sénégal, ce dimanche. Une autre paire de manches.
Madagascar (4-3-3) : Adrien – Métanire, Fontaine, Razakanantenaina (Morel, 65e), Mombris – Ilaimaharitra (Rakotoharimalala, 77e), Andrianantenaina, Amada – Andriamatsinoro, Andriatsima, Nomenjanahary (Voavy, 65e). Sélectionneur : Nicolas Dupuis.

.dansArticle {border:0 !important;height:initial !important;}.pub + br, .dansArticle + br {display:none;}.dansArticle div {margin-top:15px;}.dansArticle iframe {margin: 0 auto;display: block;}

Tunisie (4-3-3) : Hassen, Kechrida, Bronn, Meriah, Haddadi – Chaalali (Dräger, 75e), Skhiri, Sassi (Aouadhi, 83e)- Khazri, Khenissi, Msakni (Sliti, 66e).
Sélectionneur : Alain Giresse.

  • Résultats et classements de la Coupe d’Afrique des nations

    Par Maxime Renaudet

  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.