Africa News La Côte d'Ivoire veut lever 500 milliards de francs...

La Côte d’Ivoire veut lever 500 milliards de francs CFA auprès des banques internationales

-

- Advertisment -

Selon le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, le gouvernement ivoirien a décidé de ne pas recourir à un eurobond pour financer son budget 2019. Il privilégiera cette année les prêts directs et le marché sous-régional.

L’État ivoirien a démarré le dépouillement d’un appel d’offres lancé auprès des banques internationales pour lever 500 milliards de francs CFA (762 millions d’euros) en prêts direct pour financer le budget 2019. C’est ce que Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a annoncé en conférence de presse le 22 mars à Abidjan, sans préciser le nombre de banques qui ont souscrit à cette transaction.

Pas d’eurobond pour financer le budget

Pour financer la dette, estimée à 1 450 milliards F CFA en 2019, ces sommes seront complétées par une levée de fonds de 900 milliards de F CFA sur le marché sous-régional, sans recours à un eurobond, a indiqué le Premier ministre. « Nous avons pris la décision de ne pas y avoir recours pour financer le budget. Si nous devons le faire, ce sera pour lancer une opération de rachat des anciens eurobonds », a expliqué Amadou Gon Coulibaly.

Une décision qui change la stratégie d’endettement de l’État ivoirien, qui avait initialement prévu une levée de 609 milliards de F CFA sur le marché régional, selon le calendrier transmis à Umoa-Titres, l’agence d’émission et régulation des titres publics sur le marché financier de l’UEMOA.

La Côte d’Ivoire n’exclut cependant pas, au besoin, une émission internationale de 150 milliards de F CFA auprès des investisseurs ne résidant pas dans la zone UEMOA.

Augmentation des dépenses sociales

En 2018, la croissance ivoirienne était estimée à 7,4 % contre une prévision de 7,7 %, a rappelé le chef du gouvernement, qui table pour l’année 2019 sur une croissance de 7,7 % quand le FMI prévoit 7,4 %.

L’État a mis en place un programme d’actions sociales prioritaires d’un montant de 727,5 milliards F CFA sur la période 2019-2020 axé sur le bien-être en milieu rural, la santé-protection sociale, l’accès aux biens de première nécessité,  l’emploi et l’autonomisation des jeunes et des femmes et enfin l’éducation.

« Les dépenses sociales sont passées de 885,2 milliards de F CFA, soit 7,6 % du PIB, en 2010, à 2 290,9 milliards F CFA en 2018, ce qui représente environ 8,8 % du PIB », a déclaré Amadou Gon Coulibaly.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Latest news

Mubadala weighs debt issuance, plans to invest in Saudi Aramco

Bloomberg/Christopher Pike Business share this article The Gulf region has seen...

Nigeria rejects IMF’s advice to reverse forex restriction policy…

Nigeria has rejected the advice to reverse its policy on restriction of foreign exchange on 43 items that can...

Thousands of unsafe products pulled from Abu Dhabi shelves

Monday, October 21st, 2019 6:22am 123RF Abu Dhabi is stepping up...

Dubai signs global pledge to improve air quality

Monday, October 21st, 2019 6:16am 123RF Dubai is taking further steps...

Saudi Aramco cuts domestic gasoline prices for fourth quarter

RIYADH — Saudi Aramco announced reduced domestic gasoline prices starting from Oct. 20.Aramco's 91 grade - used for most modern...

Saudi Embassy evacuates 132 Saudi citizens from Lebanon

BEIRUT, Oct 21 -- The Saudi Embassy in Lebanon announced on Sunday that it has evacuated 132 Saudi citizens...

Must read

Mubadala weighs debt issuance, plans to invest in Saudi Aramco

Bloomberg/Christopher Pike Business share this...

Nigeria rejects IMF’s advice to reverse forex restriction policy…

Nigeria has rejected the advice to reverse its policy...
- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you