La Côte d’Ivoire s’est dotée de la quasi-totalité des instruments REDD+ (Ministère)

0

Abidjan- La Côte d’Ivoire s’est dotée à ce jour, de la quasi-totalité des instruments de Réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+), a annoncé à Abidjan, la directrice de cabinet adjointe du ministère de l’Environnement et du Développement durable, Nasséré Kaba.

Mme Kaba a fait cette annonce mardi à Abidjan, à l’ouverture d’un atelier international portant sur la conception des projets d’investissement REDD+ en Afrique, où elle représentait le ministre Joseph Séka Séka.

Selon elle, les instruments de cette architecture portent sur une stratégie nationale REDD+ adoptée par le Gouvernement en 2017, un niveau de référence, un système national de surveillance des forêts et un système d’information sur les sauvegardes. « Ces outils dont leur opérationnalisation est attendue d’ici fin 2020 devront consacrer l’achèvement de la phase de préparation du mécanisme REDD+ en Côte d’Ivoire », a-t-elle assuré.

Elle a salué l’appui financier et technique notamment la Banque mondiale, les agences collaboratives du système des Nations unies que sont la FAO, l’ONU-Environnement et le PNUD, l’Agence Française de Développement et la Facilité REDD+ de l’Union Européenne, grâce auxquels ces acquis significatifs ont été possible.

« Pour la plupart de nos pays, les défis en matière de REDD+ à relever sont énormes. Nos pays ont besoin de mobiliser des financements importants pour mettre en chantier les actions convenues avec les parties prenantes en particulier les communautés, au sein desquelles les attentes suscitées sont grandes. La REDD+ constitue pour ces communautés une opportunité ultime pour la création d’économie verte qui les place au cœur des décisions en vue de l’amélioration de leurs conditions de vie », a-t-elle indiqué.

gak/ask

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.