Gagnoa/ Le ‘’Djadjoh Carnaval’’ lance un concours de paroliers en partenariat avec Côte d’Ivoire Tourisme pour pérenniser l’art oratoire du peuple bété

L’une des innovations de la quatrième édition du ‘’Djadjoh Carnaval’’ de Gagnoa est le concours de paroliers initié par le Commissariat Général de cet événement de promotion de la culture bété en partenariat avec Côte d’Ivoire Tourisme.

C’est ce qui ressort de l’échange que nous avons eu avec Didier Sery, le commissaire général, ce mercredi 13 novembre 2019 au- lendemain de la conférence de presse de lancement du ‘’Djadjoh 2019’’ tenue à Grand- Bassam en présence du représentant du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, patron de l’événement, de ceux de Côte- d’Ivoire Tourisme, du ministère de la culture et de la mairie de Gagnoa.

« Le constat que nous avons fait est que les paroliers tendent à disparaître dans notre région, or c’est cet art oratoire qui est l’essence même de la chanson en pays bété. Nous lançons donc ce concours à cette quatrième édition pour emmener la jeune génération à s’y intéresser dans l’optique de le pérenniser », a expliqué le commissaire général du ‘’Djadjoh’’.

L’autre innovation, c’est l’atelier de formation pilotée par Côte d’Ivoire Tourisme, l’Office National du Tourisme, en partenariat avec le Fonds de Développement de la Formation Professionnelle (FDFP), à l’intention des opérateurs du tourisme de la région du Gôh. Une conférence sur le thème ‘’Les funérailles en pays bété et leur impact sur la société’’ sera prononcée par le professeur Marc Gbaka, enseignant- chercheur à la retraite et sachant de la culture bété.

D’autres activités meubleront ces trois jours de fête (5, 6 et 7 décembre) dans la commune de Gagnoa : concours de contes, concours de danses traditionnelles, concours culinaire, concours bahonon (la plus belle femme en pays bété), ainsi qu’une visite touristique et un concours de salubrité des écoles. Le thème central de cette quatrième édition du ‘’Djadjoh Carnaval’’ est ‘’Cohésion sociale, culture et développement du tourisme local’’.