Côte d’Ivoire : L’Agence CIPME et le CEPICI sensibilisent des dirigeants de Pme…

« Il est important pour les Petites et moyennes entreprises (Pme) de savoir comment bénéficier des différents avantages du nouveau Code des investissements de 2018 et des conditions pour être éligibles à ces avantages. L’Agence a décidé d’organiser cet atelier en accord avec le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) afin de les sensibiliser. Sous l’égide de notre ministre de tutelle, Félix Anoblé, nous travaillons à la construction d’un tissu économique plus fort pour les PME », a affirmé Mme Dosso Awa, conseiller technique du Directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire Pme (Agence CIPME). Elle a donné cette information ce mardi 3 décembre 2019, à l’ouverture de la séance de sensibilisation sur le thème : « Les avantages du Code des investissements ». Une initiative qui bénéficie de l’appui du CEPICI. Mme Dosso Awa a confié que le nouveau Code des investissements intègre plusieurs réformes relatives notamment à la notion de contenu local, à la catégorisation des secteurs d’activités en tenant compte des zones d’investissements et des montants investis. Elle a encouragé les dirigeants de PME présents à la formation à prendre une part active aux travaux et à soumettre leurs préoccupations relatives aux avantages liés au Code des investissements aux experts.

Mme Dosso Awa a indiqué que l’Agence est résolument engagée à apporter sa contribution pour l’émergence des PME professionnelles, structurées et organisées. « L’un de nos points de bataille à l’Agence CIPME est de mettre en place l’ensemble des programmes qui permettent de renforcer les capacités des PME pour leur permettre d’avoir accès aux financements afin d’avoir des marchés plus importants et de pouvoir croître », a-t-elle mentionné.

Justifiant également la tenue de ce Cercle d’échanges, Ismaïla Cissé, Directeur en charge de la stratégie et de la mobilisation des ressources à l’Agence CIPME a rappelé que le gouvernement a engagé un second Programme national de développement (PND 2016-2020) qui nécessite un niveau d’investissement de 30 000 milliards de Fcfa. Un programme qui, a-t-il dit, exige une contribution d’environ 62 % du secteur privé. « Ainsi, pour favoriser une contribution effective du secteur privé, le gouvernement a procédé à une révision du Code des investissements pour le rendre plus attractif. Malheureusement, il apparaît que les PME ne sont pas informées de ces dispositifs qui devraient leur permettre de soutenir leur propre croissance. C’est dans cette droite ligne que l’Agence CIPME, avec ses partenaires, organise une activité de sensibilisation et d’échanges sur le Code des investissements », a-t-il souligné.

Ahui Mathurin, responsable des Investissements directs nationaux (Idn) au CEPICI a noté l’importance de cette session de sensibilisation, faisant remarquer que le Code des investissements est une loi de la République de Côte d’Ivoire, instituée pour aider les PME dans leurs démarches de création et de mise en places d’entreprises. Il a informé que le Code des investissements offre deux avantages particuliers. « Lorsque vous avez l’agrément d’investissement, vous bénéficiez de la possibilité d’importer toutes les machines dont vous avez besoin pour équiper votre entreprises, hors taxes, hors Douanes. C’est une exonération des taxes douanières. Dans le même temps, sur le plan fiscal, selon l’endroit où vous avez implanté votre entreprise, parce que la Côte d’Ivoire a été divisée en trois zones, vous bénéficiez de 5 ans, 10 ans ou 15 ans d’exonération fiscale. C’est un apport de l’État de Côte d’Ivoire pour booster l’action des PME qui créent de la richesse et de l’emploi », a justifié Ahui Mathurin.

Il a mentionné que les trois zones géographiquement bien définies sont : la zone A qui est le district autonome d’Abidjan ; la zone B, ce sont toutes les capitales des Régions, 31 au total, plus deux villes qui sont Grand-Bassam et Bonoua et la zone C, à savoir le reste du territoire national.

Il faut noter que c’est une soixante de dirigeants de PME qui participent à l’activité de sensibilisation.

L’Agence CIPME, faut-il le noter, totalise 2 années d’existence et a accompagné, jusqu’à la date d’aujourd’hui, peu plus de 2 000 PME au travers de Masterclass et de l’incubateur Dream Factory. Un guichet unique des services a été mis en place et permet à l’ensemble des PME d’avoir toutes les informations nécessaires pour pouvoir créer des emplois en Côte d’Ivoire. Le centre d’intelligence des affaires permet de collecter l’ensemble des données qui sont par la suite analysées et qui aident dans les processus de décisions au niveau du secteur des PME.

Irène BATH