Coopération Burkina Faso-Cuba : Des collaborateurs cubains sportifs au pays des Hommes intègres (LExpress du Faso)

0


Des experts sportifs cubains séjournent depuis quelques jours au Burkina Faso dans le cadre de la coopération sportive entre les deux pays. Ils ont été officiellement présentés à la presse le 25 mars 2019, lors d’une conférence de presse animée par le ministre des Sports et des loisirs, Daouda Azoupiou au sein de son ministère à Ouagadougou.

Le Burkina Faso et Cuba entretiennent une coopération dynamique depuis très longtemps, notamment depuis le 11 décembre 1975 et elle se matérialise par des échanges d’expériences. Au niveau bilatéral, cette coopération couvre des domaines emblématiques comme la santé, l’enseignement supérieur et le sport. Aujourd’hui, le pays a mis à la disposition du pays des Hommes intègres 3 experts afin de booster le sport dans deux disciplines que sont l’athlétisme et la boxe.

L’objectif recherché par Cuba est de contribuer à la promotion et au renforcement de la collaboration technique en matière de sport. Ces experts présents au Burkina dont une femme et deux hommes, ont acquis une grande expérience dans ces domaines, pour avoir été eux-mêmes des sportifs ayant participé aux jeux olympiques et remporté plusieurs médailles.

Ainsi, leur mission sera de partager l’expertise de leur pays en matière d’encadrement et de suivi, pour permettre l’accompagnement de talents burkinabè vers le sport de haut niveau. Pour le ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, ces experts pourront mettre leur expérience à disposition des jeunes sportifs burkinabè.

Pour plus de suivi du travail de ces experts, le ministre a indiqué que des contrats d’objectifs leur seront soumis, pour signatures par les fédérations de ces disciplines. En outre, des mécanismes d’évaluation et de suivi seront mis à leur disposition afin de pouvoir évaluer et voir l’impact de leur séjour au niveau de ces disciplines.

Pour l’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Ana Maria Chongo Torreblanca, son pays considère le sport comme un puissant instrument de développement économique et social car il a valeur de contrat social, engageant toutes populations de tous rangs sociaux et de tous âges, pour garantir une bonne santé et donc, augmenter l’espérance de vie des populations.

Il est également une opportunité pour la jeunesse de renforcer la cohésion sociale et la discipline. Toujours selon elle, malgré les difficultés économiques imposées par le renforcement du blocus des Etats-Unis contre Cuba, son pays poursuivra sa vocation solidaire vis-à-vis des pays-frères. Ce fut une occasion pour Ana Maria Chongo Torreblanca de rappeler certaines réalisations faites dans le cadre de la coopération entre les deux pays.

Il s’agit entre autres, de la présence de 20 médecins cubains exerçant au Burkina Faso et partageant avec les médecins burkinabè leurs connaissances, pour renforcer les capacités des Centres Hospitaliers Nationaux et Régionaux, notamment à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Banfora.

Egalement, dans le cadre de la formation professionnelle, 18 étudiants burkinabè suivent des études de médecine à Cuba. Enfin, l’ambassadrice a indiqué que le pays des Hommes intègres aura l’occasion de bénéficier de 2 bourses d’études en médecine et l’opportunité d’augmenter le nombre de bourses pour les différentes formations, sur la base de l’auto-financement.

Aïcha TRAORE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.