Conditions des ménages en Guinée: la seconde vague de l’’enquête pauvreté…

0

Pour connaitre le taux de la pauvreté en Guinée, l’Institut National de la Statistique va procéder à partir du 2 avril prochain à la collecte des données dans les ménages en Guinée. Le lancement officiel de cette seconde vague de l’enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages en Guinée a été lancé ce vendredi 29 mars au palais du peuple par le ministère du Plan et du Développement Economique à travers l’Institut National de la Statistique (INS).

L’objectif recherché, a précisé Aboubacar Kaba, le directeur national de l’INS, c’est de disposer des données statistiques actualisées sur les conditions de vie et de ménages en Guinée à partir d’un échantillon représentatif de 8 280 ménages sur toute l’étendue du territoire national, urbain comme rural.

Cette enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages en Guinée, est la cinquième du genre réalisée par l’INS en Guinée. A en croire à M. Kaba,  cette dernière enquête qui sera donc lancée le 2 avril prochain, a des spécificités par rapport aux précédentes.

«Cette dernière enquête de pauvreté s’inscrit dans un projet d’harmonisation des méthodologies de collecte et du calcul des indicateurs dans la sous-région, à l’UEMOA ainsi que dans certains pays comme le Gabon et le Tchad (…) La collecte se fera cette fois sur tablette et la réalisation des opérations de collecte de données se fera sur deux périodes différentes de l’année : une période de soudure et une période d’abondance», a expliqué en substance M. Kaba.

Cette « enquête pauvreté » est financée par la Banque Mondiale à hauteur de 2 millions de dollars dans le cadre du projet d’assistance technique de renforcement des capacités pour la gouvernance économique.  Au total, 134 agents ont été sélectionnés pour mener cette enquête.

Prenant la parole au nom du représentant résidant de la Banque Mondiale en Guinée, l’économiste principal auprès de l’institution, Roy Katayama, a indiqué que le suivi et évaluation des programmes et politiques de développement nécessite des statistiques pertinentes, fiables et produites régulièrement. «L’essentiel des données utilisées dans cet exercice proviennent des enquêtes auprès des ménages. Les analyses approfondies sur la situation actuelle de la pauvreté en Guinée ne seront possibles qu’avec les données de cette enquête», a-t-il souligné.  «J’invite les agents enquêteurs à plus de sérieux sur le terrain. La réussite de cette opération dépend en grande partie de vous (agents enquêteurs, NDRL). Je vous exhorte à plus d’engagement et de responsabilité dans la réalisation de cette noble tâche de collecte des données sur le terrain», a lancé M. Katayama qui assure l’INS de l’engagement de la Banque Mondiale à soutenir le gouvernement dans ses efforts de renforcer les capacités pour la gouvernance économique notamment la prise de décision basée sur les données fiables.

Il est à noter que cette seconde phase de l’enquête pauvreté en Guinée, se déroulera pendant trois mois, du 02 avril au 2 juillet 2019.  Les premiers résultats de cette 5e enquête sont attendus à partir du mois d’aout prochain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.