Burkina : lactiviste Pascal Zaïda craint une crise post-électorale (AIB)

0


L’activiste de la société civile burkinabè Pascal Zaïda a exigé mercredi, la relecture du code électoral adopté en juillet 2018, pour éviter selon lui, «une crise majeure qui pourrait survenir après les élections de 2020».

«Dans un Etat de droit, les questions de gouvernance se règlent par la concertation et le dialogue entre les acteurs politiques. (…) En aucun cas, ça ne saurait être de la compétence exclusive du parti au pouvoir», a affirmé le Coordinateur du Cadre d’expression démocratique (CED, société civile) Pascal Zaïda.

M. Zaïda qui s’exprimait mercredi lors d’une conférence de presse, parlait de l’adoption en juillet 2018 du nouveau code électoral, rejeté à l’époque par l’opposition, à cause notamment de la non prise en compte de la carte consulaire dans l’enrôlement des Burkinabè de l’extérieur.

«Le passage en force de la loi électorale à l’Assemblée nationale ainsi que sa promulgation à la sauvette par le président du Faso sont des signes d’un pouvoir conscient de son impopularité et qui prépare sa victoire prochaine par la fraude», a soutenu M. Zaïda.

D’après lui, si la communauté internationale ne s’implique pas dans la relecture du code électoral, «il reste fort qu’une crise majeure pourrait survenir après les élections de 2020».

En rappel, Pascal Zaïda est un fervent partisan du régime du président Blaise Compaoré, évincé du pouvoir en octobre 2014 par une insurrection populaire.

Il ne rate pas une occasion pour critiquer les anciens proches du président Compaoré, venus aux affaires à la suite des élections couplées législatives et présidentielle de novembre 2015.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.